www.criminel.ca
présumé coupable

Population desPrisons

Taux d'HomicideVolontaire

ÉTRANGLÉ À MORT

Canadiens exonérés après avoir été condamnés à la prison.

Thomas Sophonow:

Thomas Sophonow

petit criminel de Winnipeg accusé d'avoir étranglé une adolescente de 16 ans en décembre 1981. En mars 1985, il est déclaré coupable. Après avoir subi trois procès et deux condamnations la Cour suprême le libère après 4 ans de prison.En 2000 les services policiers identifie un nouveau suspect et reconnaissent l'innocence de Thomas Sophonow. Les autorités gouvernementales lui présentent ses excuses.Le président de la commission d'enquête montre du doigt les méthodes d'interrogatoire douteuses, la vision en tunnel de la police, le fait que la couronne n'ait pas présentée à la défense des éléments essentiels pendant les trois procès, le parjure d'un informateur qui a vu ses 26 accusations de fraude abandonnées et qu'un autre était à son 9e témoignage.“Les erreurs judiciaires de Thomas Stephanow sont minimes en comparaison de celles commises par l'État.” Peter Cory, juge à la retraite de la Cour suprême.Thomas Sophonow reçoit 2,6 millions en compensation.

Thomas Sophonow Thomas Sophonow

Ron Dalton:

Ron Dalton

de Terre-Neuve, gérant de banque, accusé d'avoir étranglé son épouse est condamné en 1989 à la prison à vie. Après 8 ans et demie Dalton est libéré avec caution et obtient un nouveau procès.En 2000 Ron Dalton est aquitté du meurtre. Des preuves scientifiques ont déterminées que son épouse est morte en s'étouffant avec des céréales. Il n'y a jamais eu de crime.En 2006 le gouvernement lui fait ses excuses. Il recoit $750,000.


Ces erreurs judiciaires ont toutes les mêmes éléments: faits horrifiques entourés d'un cirque médiatique qui enflamme le public à clamer une solution rapide. Ils ont les mêmes symptomes: méthodes douteuses, avoir trop de zèle et vision en tunnel.

Ceci donne l'impression d'un système non fonctionnel. C'est faux. Il est doté de plusieurs sauvegardes notamment la présomption d'innocence et qu'un accusé doit être trouvé coupable hors de tout doute raisonnable. Ce dernier le rend infaillible.

Le doute raisonnable était omni-présent et aurait pu éviter la destruction des vies de toutes ces victimes de crime commis par l'état et de celles de leurs familles et entourages. Il aurait aussi sauvé l'honneur du système.

Les raisons du non respect de la présomption d'innocence et du doute raisonnable reste spéculatif: l'indifférence, la malveillance, le préjugé, l'incompétence, la pression, se faire un nom, le complexe de dieu, trop d'émissions de CSI Miami, CSI NY et autres.

L'erreur humaine? Oui, mais trop d'erreurs humaines égale l'incompétence.