www.criminel.ca
Erreur Judiciaire

Population desPrisons

Taux d'HomicideVolontaire

ERREURS JUDICIAIRES

Canadiens exonérés après avoir été condamnés à la prison.

David Milgaard:

David Milgaard Erreur Judiciaire

de Saskatoon est condamné en 1969, à l'âge de 17 ans, pour le meurtre de l'infirmière Gail Miller 20 ans, violée puis abandonnée mourante après avoir été poignardée douze fois.En janvier 1971 la Cour d'appel de la Saskatchewan a rejeté l'appel de David Milgaard. La Cour suprême du Canada a rejeté sa demande d'appel en novembre 1971.Libéré en 1992 par la Cour suprême, la GRC ne trouve aucune nouvelle évidence, en 1994, pour innocenter David Milgaard. En juillet 1997, après 23 ans de prison, David Milgaard est innocenté grâce à des tests d'ADN: le sperme n'était pas le sien. Le gouvernement lui fait ses excuses. Il a été victime d'erreurs judiciaires.Le vraie tueur, Larry Fisher, est arrêté peu après et condamné en 1999.En 1999 David Milgaard reçoit $10 million en compensation.

David Milgaard David Milgaard

Donald Marshall:

Donald Marshall Erreur Judiciaire

jeune Micmac de Nouvelle Ecosse, est condamné en 1971 du meurtre de Sandy Seale, poignardée dans un parc à Sydney.Les experts légistes ne pratiquent aucune autopsie et les policiers n'ont pas pris de photographies des lieux du crime et n'ont pas retrouvé l'arme utilisée.En 1982, un septuagénaire avoue être le meurtrier. La cour d'appel acquitte Marshall en 1982. Une commission royale d'enquête a conclu qu'il y avait du racisme et de l'incompétence dans cette affaire. Donald Marshall a passé 11 ans de sa vie en prison. Il a été victime d'un erreur judiciaire.Il reçoit une indemnité de $270,000 et aucune excuse publique. En 1990 Donald Marshall reçoit $200,000 et une rente à vie de 3 millions.Donald Marshall est décédé 6 août 2009 en Nouvelle-Écosse.

Donald Marshall Donald Marshall


Ces erreurs judiciaires ont toutes les mêmes éléments: faits horrifiques entourés d'un cirque médiatique qui enflamme le public à clamer une solution rapide. Ils ont les mêmes symptomes: avoir trop de zèle, vision en tunnel et méthodes douteuses.

Ceci donne l'impression d'un système non fonctionnel. C'est faux. Il est doté de plusieurs sauvegardes notamment la présomption d'innocence et qu'un accusé doit être trouvé coupable hors du doute raisonnable. Ce dernier le rend infaillible.

Le doute raisonnable était omni-présent et aurait pu éviter la destruction des vies de toutes ces victimes de crime commis par l'état et de celles de leurs familles et entourages. Il aurait aussi sauvé l'honneur du système.

Les raisons du non respect de la présomption d'innocence et du doute raisonnable reste spéculatif: le préjugé, l'incompétence, la pression, la malveillance, l'indifférence, se faire un nom, le complexe de dieu, trop d'émissions de CSI Miami, Miami Vice et autres.

L'erreur humaine? Oui, mais trop d'erreurs humaines égale l'incompétence.